• Contrairement à beaucoup d'aquarellistes qui "croquent" les paysages sur le vif, ce Brésilien s'intéresse surtout aux personnes rencontrées au point d'en faire ses sujets principaux.

    Oublier les fonds inutiles.
    Aller à l'essentiel.
    Quelques coups de pinceaux rageurs violent le blanc du papier et le sujet apparait dans toute sa splendeur... enfin, c'est mon avis !
    Chacun a le droit d'avoir le sien.

    Il me semblait donc normal de "croquer" le croqueur, chacun son tour. J'ai donc figé une image extraite d'une vidéo le concernant et direction mon carnet de croquis :

    Eudes Correia...

     

    Eudes Correia...

    désolé pour la qualité des photos mais le soir tombe très vite en cette saison

     

    Voila ! Je ne sais pas s'il se reconnaîtra (ni même s'il verra ce crobard ?) mais je me suis bien amusé à le réaliser.
    Je vous place le lien avec la vidéo d'où j'ai extrait ce portrait. Regardez-la jusqu'au bout et vous verrez que lui, il "croque" in situ !

    Eudes CORREIA à Lisbonne

    à ciao, ciao !

    Pin It

    2 commentaires
  • Pas beaucoup le temps et pas trop d'inspiration pour peindre en ce moment, je vous offre donc une photo faite il y a 30 minutes dans mon salon :

    L'orchidaceae...

    Vous pouvez l'agrandir en cliquant dessus.

     

    Allez, je vous laisse...

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Je n'en avais pas fini avec Chien Chung Wei et ses démos.
    J'avais regardé, longuement et à plusieurs reprises un vidéo d'un portrait et je décidais d'essayer sa technique assez différente de celle que j'utilise régulièrement.
    Je m'étais donc référé à son modèle mais en me fixant sur la photo de référence et non sur sa peinture :

    Le vieux chinois...

    Dommage pour le pinceau mais on fera avec.
    Première étape, un dessin assez complet :

    Le vieux chinois...1

    Je ne recherche pas la ressemblance absolue mais cela m'évite de longues heures à chercher un modèle qui me convienne.
    Ensuite je mouille une partie du fond et du visage avant d'appliquer le premier jus :

    Le vieux chinois...2

    à ce stade, j'ai déjà un doute quant au comportement du papier utilisé.
    Je poursuis dans la foulée avec un second jus :

    Le vieux chinois...3

    et là, c'est la cata !... non seulement le papier diffuse plus qu'il ne devrait mais impossible de récupérer des blanc alors que le pigment est à peine posé !
    Je dois donc modifier la technique, abandonner ce que j'avais vu et m'adapter au papier :

    Le vieux chinois...4

    Je m'entête donc, on verra bien...

    Le vieux chinois...5

    Bon, peut-être qu'en rajoutant du blanc... bien obligé... je pourrais en tirer quelque chose :

    Le vieux chinois...6

    22,5 x 30,0 cm
    toutes les images sont " cliquables"

    J'ai arrêté là.  En le travaillant plus je risque de surcharger.

    Je suis conscient que tout ce développement risque d'ennuyer celles et ceux qui ne s'intéressent pas à la technique mais au produit fini...
    J'espère toutefois que parmi ceux qui vont regarder cet article, certains seront intéressés de savoir que très souvent, on ne fait pas ce qu'on veut en aquarelle et que l'on subit parfois plus qu'on ne décide.

    Allez, à la prochaine...

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Mardi dernier je regardais une démo de ce maître chinois en aquarelle et il me vint l'envie de le singer, et pourtant...

    Pourtant, je n'aime pas faire des natures mortes...
    Pourtant, je travaille très rarement dans le mouillé...
    Pourtant, je n'avais pas un bon papier, c'est même un papier qui me file des boutons... je ne citerais pas la marque !...
    Pourtant j'avais peu de temps devant moi.

    Je vous montre en expliquant :

    Chein Chung Wey en mode démo... 1

    mercredi matin

    je débute comme lui en plaçant un léger jus ( bleu d'outremer et terre d'ombre brûlée) pour marquer les ombres puis quelques rehauts de terre de sienne brûlée avant d'attaquer les grenades (pacifiques en ces temps troublés), puis j'abandonne jusqu'au soir.

    Le soir j'avais presque terminé mais la lumière n'était plus top pour les photos.

    Aujourd'hui, fin de matinée, j'ai terminé certains tons plus soutenus :

    Chein Chung Wey en mode démo...2

    27,0 x 23,5 cm

    mais je pense plutôt la recadrée comme ceci :

    Chein Chung Wey en mode démo...3

    18,0 x 23,5 cm

    Quoi qu'il en soit, Chien Chung Wey a mis 54 minutes pour réaliser sa démo... il m'a fallu plus de trois fois ce temps... mais j'ai des mots d'excuses de mon petit-fils et de mon épouse !

    Allez, comme je ne suis pas chien, je vous place le lien vers la démo :

    Démo Chein Chung Wey

    à ciao, ciao !

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • C'est le titre qu'on met pudiquement ( ou pompeusement, c'est selon l'égo du bonhomme...) lorsque l'on a raté la ressemblance d'un portrait.

    Si, de plus, on le masque derrière un barbouillage immonde, cela donne ceci :

    Anonyme...

    image cliquable

    c'est de l'aquarelle sur une base de fusain, autant dire un mix de ce qui ne se fait pas d'habitude... c'est tout moi, ça !
    C'est fait dans mon carnet A4, donc sans importance capitale.

    Allez, à la prochaine...

    à ciao, ciao !

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Rien de bien spécial à dire sur le sujet... il s'agit juste d'une acrylique sur toile (petite : 30,0 x 25,0 cm) inspirée par les nombreuses peintures abstraites vues sur Pinterest.

    Nébuleuse...

    image cliquable

    Allez, bon restant de journée...

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    2 commentaires
  • ... elle était là, seule et fragile, en plein centre de la vieille bourse de Lille, face à un jeu d'échecs.
    C'était il y a plus de deux ans. Je n'avais pas résisté à faire plusieurs photos et hier, j'ai repris mes fusain (abandonné depuis très longtemps) :

    La petite fille aux échecs...

    fusain dans mon carnet format A4

    Comme d'habitude, je l'ai un peu vieillie mais ce n'est pas intentionnel.

    seule et fragile...

    La petite fille aux échecs...

    Bon dimanche !

    à ciao, ciao !

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Bon, disons-le tout net : "ce n'est pas la première fois que je reproduit à l'aquarelle une huile vue sur la toile "
    Mais dans le cas présent, c'est justement sur une toile que j'ai tenté l'expérience.

    Donc, d'après une huile de Fabio Rota :

    d'après Fabio Rota...
    Crayons aquarelle et aquarelle sur toile préalablement recouverte d'un jus d'acrylique pour lui donner un aspect écru.

    Je crois déjà entendre les puristes mais je m'en moque. Pour moi, l'essentiel c'est de m'amuser avec mon médium préféré ( l'aquarelle) en essayant toutes les possibilités qu'elle m'offre et non de me cantonner dans une technique, quelle qu'elle soit .
    La toile non recadrée fait 30, 0 x 42,0 cm

    d'après Fabio Rota

     

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    2 commentaires
  • ... comme je ne vais vous en montrer qu'un, vous pourriez penser que le second c'est moi...
    Ben non !... quoique...
    Pour tout vous dire, l'autre, je l'ai trouvé sur Pinterest et il présente un air de famille avec le mien... normal, c'est lui que j'ai vaguement copié.

    Les deux ânes...

    Encore une fois, j'aurais aimé mettre le nom de l'artiste qui m'a inspiré mais la plupart des personnes qui " épinglent " des tableaux sur cette plateforme ne l'indiquent pas... ou se trompent... grrrrr !
    Allez, j'ai passé un belle demi-heure hier après-midi pour réaliser ce crobard dans mon carnet format A5.

    à ciao, ciao !

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • ... PAUVRES PÊCHEURS !...

    d'accord ! dans la prière, ce sont des pécheurs et non des pêcheurs, mais ceux donc je vais vous parler appartiennent bien au monde de la mer.
    Ce qui ne les empêche pas d'être inclus dans la prière à l'occasion.


    Le Guilvinec, 2016 :

    Priez pour nous...

    à la manière qu'ils avaient de s'interpeller en se moquant des touristes et de leur manie photographique, je doute qu'ils étaient très malheureux. Pourtant, faire des épissures dans ces câbles d'acier est une opération dure et dangereuse... vous pouvez y laisser un doigt.

    Alors, pourquoi ce post ?...
    à cause de ce crobard gribouillé hier sur mon sous-mains :

    Priez pour nous...

    chaque carré faisant 5mm de côté... quel est l'âge du capitaine ?

    Deux couleurs, trois ou quatre coups de pinceau suivis de quelques traits de mine 6B, juste un hommage à ces gens de mer pour qui j'ai le plus profond respect.

    Allez, à ciao, ciao ! ou plutôt KENAVO !

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique