• Lorsque je fréquentais l'atelier d'aquarelle, le "prof" disait souvent : " la peinture ce n'est jamais que des taches de couleurs, encore faut-il bien les assembler !"
    Depuis, dès que je vois une tache... je regarde si je peux en faire quelque chose. Ainsi, samedi matin je vois un essuyage de pinceaux laissé sur son bureau par mon épouse et...

    essuyage

    +/- 15,0 x 21,0 cm

    ... et je me dis qu'il serait intéressant d’essayer d'en tirer parti.
    L'après-midi, installé dans le jardin bien à l'ombre je me lance.

    Avec des taches...

    Avec des taches...2

    il me restait la tache jaune au dessus de l'arbre que j'ai complété le lendemain matin :

    Avec des taches...3

    marqueur 0,05 et 0,2 mm, qtylo à réserve d'eau et aquarelles Winsor & Newton

    Un vieille grange transformée en habitation... imaginaire bien entendu.

    Avec des taches...

    Allez, zou !...

    à ciao, ciao !

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •    En ce qui concerne le dessin... je deviens de plus en plus paresseux... ou impatient, voire les deux !
    Impatient surtout de placer les couleurs, quitte à compléter mon dessin par après... l'angoisse de la feuille blanche probablement.

       Pourtant, certains artistes arrivent à me (re)booster dans l'art si délicat du crayon, de la plume ou du marqueur.
    Ainsi Pavel Filgas, adressez-vous donc au dieu google et inscrivez ce nom dans la boîte de dialogue qu'il met généreusement à votre disposition, vous comprendrez.

       Alors, deux marqueurs noir, 0,05 mm et 2 mm, un carnet de feuilles de papier à dessin format A4 de 120g/m2,  et je me suis lancé dans une réalisation totalement imaginaire avant de " salir" la feuille avec un mélange de sépia et de gris de payne.

    imaginaire

    on peut l'agrandir

    la " chose" rouge bizarroïde ?... une ancienne capsule de cacao d'une célèbre marque mauve.

    la paresse...

    à ciao, ciao !

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Dessiner sur n'importe quel support, sauf sur ceux qui sont prévus à cet effet.  Avoir l'envie mais pas l'inspiration... c'est comme l'envie mais pas la force d'abandonner du drogué.
    Je vous explique :

    Une tache sur une feuille d'imprimante et allez savoir pourquoi j'en fais ça !... pourquoi pas dans un de mes carnets ?

    C'est comme une drogue...

    ... Un souvenir de Sartène et, comme à chaque fois, c'est mon sous-mains qui prend...

    C'est comme une drogue...

    ... que dire de ce matin ?  Un marqueur tenu du bout des doigts, que je laisse courir en continu sur ce même sous-mains... un visage qui apparaît sans que j'en sache pourquoi...

    C'est comme une drogue...

    ne tirez pas sur le fil, ça ne se détricotera pas !

    C'est grave, Docteur ?

    C'est comme une drogue...

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Jan Ramsay, dont je ne connais pas trop le travail mais de qui j'avais vu une aquarelle sur Pinterest.  Aquarelle qui m'a inspiré ce crobard...
    Quelques différences par rapport à l'original mais la tonalité et la composition sont très proches.

    paysage

    Format A4 - papier 300g sans marque
    On peut agrandir en cliquant sur l'image

     

    de quoi j'me mêle !

    à ciao, ciao !

    Pin It

    votre commentaire
  • Mon neurone, sévèrement confiné, avait besoin de gymnastique... du moins, c'était mon avis et je le partageais amplement.
    Donc, alors que je chargeais et installais un logiciel de dessin en 3D (gratuit... on ne se refait pas !) je me suis mis à gribouiller sur un coin de feuille qui traînait sur le bureau.

    J'appelle ça : " de la gymnastique neuronale "

    Gymnastique neuronale...

    ce n'est pas fatigant, c'est un peu du " Tai-chi " mais sans trop de mouvements pour ma cellule nerveuse, bien trop souvent lymphatique à mon goût.

    Gymnastique neuronale...

    gymnastique neuronale

     

    Comme l'installation me semblait longuette, j'ai regardé l'écran pour constater que mon système était obsolète pour ce type de logiciel et qu'il n'avait rien installé du tout !
    Après tout... je n'ai pas besoin d'un logiciel pour dessiner en 3D, à 12 ans j'étudiais déjà la perspective cavalière... moi qui n'ai jamais fait de cheval.

    Gymnastique neuronale...

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Pas grand chose à en dire si ce n'est que le pastel sec n'est pas mon médium de prédilection... trop salissant à mon goût.

    Etude au pastel sec...

    fallait s'y attendre !

    Allez, zou !

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Paysage bucolique disparu...

     

    langues de vipères !

     

    Belle opinion qu'elles ont de moi !

    à ciao, ciao !

    Pin It

    votre commentaire
  • Vous avez bien lu... Sauve-Gard en non sauvegarde même si ce crobard a été sauvegardé.
    Il s'agit de la petite ville de Sauve, dans le Gard... enfin un petit coin de cette cité trouvé sur google map.  En ces temps troublés, on voyage comme on peut !

    Sauve, dans le Gard.

    Carnet Canson +/- 15,0 x 25,0 cm, 224 g/m2

    les trois grâces

    Bon, j'me sauve !

    à ciao, ciao !

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Je vous avais parlé de ce chinois délirant dans le post précédent, je ne vais pas revenir là-dessus.

    Voici trois étapes de la mise en aquarelle du crobard :

    étape 2

    étape 3

    crobard terminé
    Dans carnet Canson A4 (+/- 120 g/m2)

     

    l'arnaque...

     

    pauvre Eugénie

    à ciao, ciao !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Pour l'imagination débordante de ses "voyages oniriques" j'adore ce que fait Jean-Paul Croquineur, c'est vrai également pour le reste de ses croquis d'endroits bien réels, ceux-là.
    Parfois, pourtant, le réel dépasse l'imaginaire comme dans le cas de ce chinois persuadé que ses 10 frères vont revenir habiter sa maison... le seul hic... ces derniers sont décédés depuis plus de 10 ans.
    Qu'importe ce qu'on lui dit, il n'en démord pas et agrandi, verticalement, sa demeure pour les recevoir !

    J'aimerais pas habiter tout en haut, moi !

    La réalité d'un délire...

    C'est devenu une curiosité

    en cours de réalisation

     Donc, dans mon carnet Canson A4, je m'y suis mis. Marqueur 0,05 mm, pas de crayon ni de gomme... il faut avouer que ce n'est pas tellement la précision qui importe dans ce cas.

    Bon, j'ai du boulot qui m'attend ailleurs... la mise en aquarelle et les finitions, ce sera pour plus tard !

     

    les reproches

    à ciao, ciao !

     

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires